•  Cours, ma jolie, Lisa Unger

      • Le résumé du roman

    Ridley mène une vie paisible à New York, entourée par des parents aimants. Malgré quelques soucis - l'addiction aux drogues de son frère, la déception de ses parents à l'annonce de sa séparation avec Zach - sa vie semble idéal. Pourtant, un jour pourtant comme les autres, tout bascule: Ridley sauve un enfant d'une mort certaine, ce qui la propulse à la une de tous les journaux. Ridley connait alors les joies de la célébrité, et son revers. Un jour, elle reçoit un courrier avec un photo: un couple tenant un bébé, dont la femme lui ressemble étrangement. Une phrase l'accompagne: "Êtes-vous ma fille ?". Ridley, troublée, part alors en quête de son identité, aidée par son mystérieux voisin, Jack, au péril de leur vie. Elle découvre alors la part sombre de chacun des êtres qui l'entoure, à mesure qu'elle touche du doigt sa véritable identité.

     

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • "J'avais détruit le scénario jusqu'ici respecté par la famille. Vous n'avez jamais eu cette impression dans la vôtre ? Chacun a un rôle à jouer, et du moment que tout le monde s'y tient, le spectacle se déroule sans encombre. On rit pour les mêmes raisons, on se querelle pour les mêmes raisons, on ressasse les mêmes vieilles rancœurs, on partage les mêmes souvenirs, bons ou mauvais. Mais, si l'un des participants se met soudain à improviser, c'est la débandade. Les autres manquent leurs répliques, il y a des silences gênés, tout part à vau-l'eau."

     

    Lisa Unger, Cours, ma jolie

    (Page 437)


    1 commentaire
  • "– J'ai voulu que vous ne soyez pas un assassin. Je suis une idiote dans le style d'aujourd'hui. Récemment, un best-seller mondial a prétendu qu'il y avait des vampires gentils et innocents. Les gens ne sont jamais aussi contents, désormais, que quand on leur affirme que le mal n'existe pas. Mais non, les méchants ne sont pas de vrais méchants, le bien les séduit, eux aussi. Quelle espèce de crétins abâtardis sommes-nous devenus pour gober et aimer ces théories à la noix ? J'ai failli marcher, comme les autres."

     

     Amélie Nothomb, Barbe bleue

    (Page 127)


    votre commentaire
  • "Tomber amoureux est le phénomène le plus mystérieux de l'univers. Ceux qui aiment du premier regard vivent la version la moins inexplicable du miracle: s'ils n'aimaient pas auparavant, c'était parce qu'ils ignoraient l'existence de l'autre.

    Le coup de foudre à retardement est le plus gigantesque défi à la raison."

     

     Amélie Nothomb, Barbe bleue

    (Page 95)


    votre commentaire
  •  

    Barbe bleue, Amélie Nothomb

      •  Le résumé du roman

    Saturnine vit avec une amie, dans un petit appartement de 25 mètres carré à Marne-la-Vallée. Elle recherche un appartement à Paris, en vain. Pourtant, un jour, une annonce la séduit. Un "grand" d'Espagne recherche une colocataire, pour un loyer dérisoire. Saturnine tente sa chance. S'en suit une série de dîner, aux conversations étranges. Un mystère persiste: que sont devenues les huit anciennes colocataires de l'espagnol, qui ont pénétré dans sa chambre noire malgré l'interdiction ? 

    Lire la suite...


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires