• Les chevaliers du subjonctif, Erik Orsenna

             

             

     

     

     

     

     

     

    Quatrième de couverture: ""Qui êtes-vous ? je veux dire: qui êtes-vous, les Subjonctifs ? Des malades ? Des dangereux ? Ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi le dictateur Nécrole vous déteste tant, pourquoi il veut lancer l'assaut contre vous.

    – Je te l'ai expliqué: le subjonctif est l'univers du possible.

    – Et alors ?

    – Réfléchis un peu, Jeanne. Qu'est-ce-que le possible ?

    – Quelque chose qu'on pourrait faire...

    – Mais qu'on a pas fait. Pas encore fait. Pas voulu faire. Réclamer le possible, tout le possible, c'est critiquer le réel, le monde tel qu'il est, la pauvreté, les injustices. Et donc critiquer les politiques, pas tous mais ceux, comme Nécrole, qui veulent que rien ne change: ils se satisfont très bien du monde tel qu'il est.

    – Le subjonctif est un mode révolutionnaire, c'est ça ?

    – On peut le dire.

    – Maintenant, je comprends mieux pourquoi on peut avoir peur de vous. C'est vrai que vous dérangez. Je voudrais adhérer.

    – Pardon ?

    – Adhérer à votre club.

    – Il ne s'agit pas d'un club, Jeanne. Nous formons une chevalerie.""

     

    Les "plus" de ce livre:

     

    •  Un conte simple et rapide à lire, avec une écriture très agréable au vocabulaire riche et varié, tout comme le premier livre de la série.
    • Une vraie réflexion sur le pouvoir de la langue, et des mots, qui apparaissent comme de véritables armes. 
    • Des personnages plutôt attachants.
        
    • De jolies citations: ## - #

     

     

    Les "moins" de ce livre:

     

    • Des personnages un peu lisses, au service de la cause défendue par l'auteur, tout comme dans le premier tome de la série. Jeanne apparait par ailleurs quelques fois plutôt agaçante.
       
    • Une histoire plus plate, avec moins d'action que le premier tome. L'idéologie de l'auteur domine au détriment de l'histoire.

     

    En conclusion:

    Un livre qui reste intéressant et amusant, capable d'influencer notre vision des mots et de la langue dans sa globalité en nous faisant comprendre son importance capital dans divers domaines de la vie, comme la politique. Néanmoins, l'histoire pâtit parfois quelques peu des prises de parties de l'auteur.

    « #Citation 6"Tremble" Nobodyelse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :