• L'insecte

    Un texte plutôt très différent des autres, que j'ai écrit suite à un rêve. Bref j'attends vos avis, je sais pas vraiment s'il y aura une suite ou pas. Pour l'instant je le laisse comme ça :). Et faites pas attention au titre nul ! 


     

    « Qu’est-ce qu’il se passe ? 

    – On va s’écraser ?

    – Ne pleure pas, chérie, tout va bien. »

    La rumeur de notre mort prochaine enflait peu à peu, parmi les passagers du vaisseau. La paranoïa ambiante n’était que renforcée par l’affolement apparent des hôtesses, qui entraient et sortaient du centre de commandement un sourire crispé sur les lèvres.

                      Pourtant, personne ne s’adressait à nous.

                      « Nous allons mourir. »

                      La jeune fille à mes côtés s’était retournée et me fixait de ses yeux mauves, si troublants. Son ton était posé.. Elle n’attendait pas une réponse. Elle partageait simplement son constat.

                      « Nous allons mourir. Pour vous. »

                      Je n’eu pas le temps de comprendre ses paroles. Un cri strident se fit entendre, et le vaisseau eut un violent écart. L’une des hôtesses fut projetée au sol violemment et nous hurla de nous cacher.

    Après, tout se passa très vite. Beaucoup se mirent à crier et tentèrent de se cacher sous leur siège, sans comprendre vraiment ce qui nous menaçait. D’autres allèrent frapper au centre de commandement, hurlèrent mille et unes insultes aux pilotes. Seules la jeune fille et moi restèrent à nos places, impassibles.

    J’avais le sentiment que c’était ce que je devais faire, que c’était ce qu’on attendait de moi.

    Les paroles de la jeune fille me semblaient logiques, évidente. C’était comme l’une des ces choses qu’une petite voix nous chuchotait à l’oreille, sans qu’on en ai conscience ou qu’on ne veuille l’accepter. Ils allaient mourir. Pas moi. Ils allaient mourir et j’allais survivre.

    Les cris autour de moi redoublèrent d’intensité tandis qu’une créature étrange sortait du centre de commandement, repoussant violemment les Hommes qui lui faisaient obstacles. Pourtant, je ne les entendais plus. J’étais captivée par la créature. Enorme, elle ressemblait à une sorte de grosse mouche, puissante et dangereuse. Ses yeux globuleux laissent entrevoir une intelligence inégalée. Ses mains, semblables à des pinces, tenaient par les cheveux la tête d’une jeune femme. Même cette vue ne me dégouta pas. Pire, elle me fascinait.

    La jeune fille à mes côté observait, elle aussi, admirative. Sa main se posa sur la mienne et elle me murmura « Bonne chance, princesse » avant de disparaître peu à peu, comme si elle n’avait été que dans mon esprit, depuis le début.

    D’autres créatures entrèrent. Si elles étaient moins impressionnantes que la première, elle n’en était pas moins efficace. Minutieusement, elles poursuivirent habilement le massacre des Hommes qui n’étaient pas encore ni mort de peur, ni décapités. Leurs cris étaient horribles, le sang tâchait les murs. Et je souriais, tandis que la première créature s’approchait de moi, la tête de la jeune femme se balançant entre sa pince au rythme de sa marche saccadée.

    Arrivée à ma hauteur, elle mis genoux à terre et s’inclina respectueusement, ce qui ne l’empêchait pas de me dépasser de plus d’une tête humaine.

    « Princesse… »

    Bien qu’il parlait ma langue, sa prononciation était sifflante, difficile, accompagnée d’un bourdonnement étrange.

    Il se redressa et m’observa, son iris noir confondu à sa pupille rivé sur mon visage. Il me semblait encore plus beau de près. Nous attendîmes ainsi, que les cris cessent et que les créatures se rassemblent autour de leurs chef, une tête à la main, mettant un à un genou à terre devant moi en me saluant à leur tour, respectueusement.

    Enfin, quand la dizaine de créature furent autour de lui, le chef se releva et attrapa mon poignet avec sa pince. La douleur me fit grimacer, si bien qu’il desserra son étreinte.

    « Nous devons partir, princesse. »

    Je hochai la tête et me levai, entourée de mes gardes du corps extraterrestres.

     

    © Gwénaëlle Collin, All Rights Reserved

    « # Citation 26Hommage »

  • Commentaires

    2
    Dimanche 15 Février 2015 à 19:10

    Ahah, merci de ton passage.

    C'était un peu stressant la publication de ce texte, parce que c'est le premier depuis longtemps, alors ça me soulage vraiment qu'il puisse plaire, même s'il n'y a pour le moment qu'un avis.

    En tout cas l'idée me plait, alors il se pourrait qu'il y ait une suite à ce texte, mais je veux pas me mettre la pression ou me forcer à écrire comme je le faisais avant, parce que ça me bloque...

    Bref en tout cas merci ! :)

    1
    Dimanche 15 Février 2015 à 11:02

    Hello !

    Ton titre a provoqué la curiosité :) En effet, c'est différent mais plutôt intéressant ! On entre directement dans l'action; on est au même niveau que la 'princesse', on ne sait rien de plus et ça crée une ambiance mystérieuse, un peu paniquée...

    Bref, c'est bien écrit et intrigant, s'il te plaît, fais une suite ! ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :