• Coquelicot

                Elle se baisse et cueille délicatement le coquelicot près du banc. Sa petite fille, à ses côtés, ne rate pas une seule seconde de son action. Puis, se redressant, elle se retourne vers elle et désigne la fleur à la couleur éclatante :

                « Connais-tu le nom de cette fleur, Jade ? »

                La fillette secoue la tête pour toute réponse.

                « C’est un coquelicot. Une fleur très fragile, dont les pétales tombent au moindre choc. Touche-en une, Jade. »

                 Jade approche sa main de la fleur et, avec toute la maladresse que lui confère son âge, caresse l’un des pétales. Immédiatement, celui-ci se détache, tombant sur ses genoux. Sa mère sourit faiblement, tirant davantage ses traits fatigués.

                « La vie est un coquelicot, Jade. Si belle, si éclatante... Tant qu’on en oublierait presque qu’elle est tellement fragile, et qu’elle doit être protégée. »

                La fillette hoche la tête, bien qu’elle ne comprenne pas ce que les paroles de sa mère impliquent. Comment pouvait-elle comprendre la mort, alors qu’elle-même n’avait que six ans ? Comment imaginer que la vie, qui lui semble si parfaite et si simple, peut s’achever en un instant ? Que son cœur peut battre la chamade avant, la seconde d’après, de s’arrêter ?

                Elle se penche et attrape sa fille, la serrant contre elle à l’en étouffer. Puis, elle approche sa bouche de son oreille et murmure, presque indistinctement, tandis qu’une larme roule sur sa joue exsangue:

                « Tout ira bien pour toi.  Je te le promet »

                La fillette lui a sourit, insouciante et heureuse.

                Pourtant, l’instant d’après, la fillette est seule.

     

    © Gwénaëlle Collin, All Rights Reserved

     

    « La tempé-tueuseNicolas-dupont.fr, Thierry Michel »

  • Commentaires

    12
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 18:07

    Merci !

    11
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 16:03

    Très beau texte.

    10
    Samedi 1er Novembre 2014 à 14:51

    Mdr ok, merci des explications !

    9
    Samedi 1er Novembre 2014 à 14:42

    Haha je sous-entend que quand je lis, je mange les mots, ou les prononce à voix haute... c'est chelou dans les deux sens, mais bref! he

    8
    Samedi 1er Novembre 2014 à 14:28

    "C'est doux dans la gorge cette histoire de coquelicot..." ? :)

    Merci d'être passé :)

    7
    Samedi 1er Novembre 2014 à 12:02

    Un texte si délicat pour une fin si triste ^^ 

    Bravo cool C'est doux dans la gorge cette histoire de coquelicot...

    6
    Samedi 1er Novembre 2014 à 11:19

    Merci !! :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Vendredi 31 Octobre 2014 à 10:22

    J'aime trop le mystère !!! >w< Super texte !! (comme toujours xD )

    4
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 23:38

    Je préfère le mystère ;)

    3
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 23:36

    Tu ne sais pas toi-même ?

    De rien :D

    2
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 23:34

    Ah, ça ...

     

    Merci bien ;)

    1
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 23:32

    Qu'est-il arrivé à la mère ? '.'

    Sinon, très beau texte, comme d'habitude, qui résume bien la vie d'un point que je ne pouvais imaginer avant de lire O.O Mais, cette métaphore est pourtant vraie : la vie, c'est comme un coquelicot.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :